C'est une discussion chez Tomaline qui vient de me décider à écrire sur ce sujet chaud et motif à discussions : Les devoirs d'école.

J'en ai sans doute déjà parlé, mais Pirate n'est pas un enfant pour lequel l'école est une chose plaisante. Disons qu'il préfère de loin jouer aux Playmo dans sa chambre (Notons d'ailleurs que la notion de rangement desdits Playmo, elle, n'a pas l'heur de l'intéresser). Disons aussi, pour être honnête, que ses otites à répétition le rendaient sourds par intervalle, à l'époque de l'apprentissage de l'oral, et que mon p'tit Pirate va voir une orthophoniste depuis 2 ans.

Néanmoins, j'ai fait la comparaison avec sa brillante élève de soeur sur le temps passé sur les devoirs. Et j'ai découvert avec horreur et stupéfaction que mon bout de chou, qui n'a pas encore 6 ans, passe 1/2 heure tous les soirs sur ses devoirs, 1 heure le mercredi et entre 1 et 2 heures le week-end.

Par exemple, ce week-end, il avait :

- 1 page de livre (C'est du syllabique) à lire 3 fois
- 1 grande fiche de lecture à lire 3 fois aussi
- 1 feuille A4 sur le règlement intérieur de l'école à lire (avec l'aide parentale)
- 1 feuille A4 avec 7 lignes d'écritures
- sa poésie
- réviser qu'il sait écrire tous les jours de la semaine sans aide...
- réviser les nombres qu'il doit savoir écrire sans modèle (en lettres donc) aussi...

Soit 2 heures... Effectuées en 2 fois.

Pirate pleure.

Pirate est fatigué.

...Mais Pirate, qui déteste écrire et n'a pas une élocution aisée a droit à partir d'aujourd'hui à 1/2 h de plus, le matin, de 8H05 à 8H35.

1/2 heure de sommeil en moins, donc.

Compte tenu de mes horaires de travail, Pirate, 5 ans 3/4, effectue donc des journées de 10 heures... Et encore par chance, j'ai pu avoir une dérogation pour qu'il aille à l'étude avec sa soeur (Normalement, les CP n'y sont pas admis, chez nous), ce qui fait qu'il aura - j'espère - fini ses devoirs quand j'irai le chercher, à 17H45...

J'ai envie de vomir, moi....

Tout commentaire qui viendra célébrer la suppression de l'école le samedi sera très mal perçu, je vous le dis tout de suite.