Chers ami(e)s, me voici de retour, après une semaine de vacances, y compris bloguesques, ensoleillée et aimante. Durant cette semaine j'ai bougé, joué, rangé (un tout 'tit peu), bisouillé et câliné abondamment... et puis voilà, cette semaine, les schtroumpfets savourent les joies de la plage (Euh, en bottes et blouson, tout de même, ils sont dans la baie de Somme avec leurs grands parents), et moi je retrouve l'Oiseau Bleu, sans joie, en revanche (Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, je suis consciente de la chance que j'ai d'avoir un job, ceci dit tout n'est pas tout rose pour autant).

Toutefois, j'ai un regret d'avoir été aussi flemmarde, bloguesquement parlant, la semaine dernière, parce qu'il y avait un sujet qui me tenait à coeur et dont je voulais parler.

Et c'est là qu'intervient la notion d'aveu, parce que, là, enfin, la coupe est pleine, et j'ai quasiment honte qu'elle n'aie pas été pleine avant.

Voilà longtemps que je suis abonnée à ELLE. J'ai toujours apprécié dans ce magasine les articles rigolos ou sérieux, les news people dont on se fout mais qui font rire, Fonelle, évidemment, et SURTOUT les 2 doubles -pages hebdomadaires de critiques littéraires puisque les habitué(e)s savent à quel point je suis book-addict !

Or donc, la semaine dernière, ELLE a cru bon de faire un article sur les "rondes" qui s'assument, avec interviews à l'appui...

Pourtant j'aurais dû m'y attendre, de la part d'un magasine qui considère Laetitia Casta comme ronde !

Sur les 3 rondes photographiées et interviewées dans les rues de Paris, l'une est très mince, l'autre a une ou deux rondeurs mais j'ai surtout noté qu'elle s'habillait très mal, sans doute pour être "à la mode", la troisième est MAGNIFIQUE, mince, belle, roulée comme une déesse, et sans aucun kilo en trop.

Je vous laisse juge...

D'ailleurs cette jeune fille, interviewée, s'étonne avec justesse "Quelles rondeurs ? On ne m'a jamais dit que j'avais des rondeurs". Ben oui, ma grande, tu n'en a aucune. Tu es BELLE... J'espère que ces idiotes sous-alimentées, apprenant ainsi à cette demoiselle qu'elle la trouvaient ronde, n'ont pas provoqué chez elle des complexes ou une envie de régime !

Bon, cette fois, c'est décidé, j'arrête mon abonnement. J'achèterai des livres avec les sous ainsi économisés.

Pour le reste, je vous laisse allez lire A N G E L, qui traduit exactement le fond de ma pensée, Olympe qui amène une reflexion féministe particulièrement bienvenue sur le sujet ou cet article, qui reflète si bien mon état d'esprit. La taille moyenne des Françaises, c'est 40/42, pas 34, b....l !(Message à une 34 et à une 36 qui se reconnaîtront, vous savez bien que je n'ai rien contre les 34, mais contrairement à vous, j'ai des hanches et les formes de la fille du Sud que je suis, via ma famille paternelle, je ne PEUX pas, techniquement, faire cette taille-là) (La génétique est une garce).

... Et, oui, je fais un petit "régime" (En fait non, je ne mange pas gras, et pas de cochonneries, efin, le moins possible), que j'aurais bientôt fini, parce que je voulais retrouver mon 40 ! C'est fait. pour le 38, je pense qu'un peu de sport me suffira pour avoir le popotin ferme et la cuisse aguichante. D'ailleurs, Barbe - Bleue me trouve très belle, il me l'a encore dit hier. (Et ne veut pas que je maigrisse !) (Euh moi si quand même, mais pas pour être maigre, non plus).