Non mais c'est plus possible, je vous dis, là. A qui dois-je me plaindre ?

D'habitude, je suis la première à vous faire découvrir les charmes cachés du Nord-Pas de Calais (Les personnes qui l'habitent, essentiellement, soyons honnêtes), mais là, ça n'est plus possible !

Je suis sujette en temps ordinaire à la dépression saisonnière, mais là, la saison dure longtemps. C'est plus du Vivaldi, c'est de l'after-beat !

Et mes gênes languedociens reprennent le dessus.

Pirate a une otite et ce qui coule de son nez est VERT (Ami qui me lis à l'heure de la pause repas, salut !)

Donzelle ne lâche pas son rhume depuis 1 mois, c'est l'amûûûr !

Dehors, il fait gris.

Aujourd'hui, il ne pleut pas, je préfère le dire tout de suite, on ne sait jamais, le temps n'est peut-être pas parti pour durer !

J'ai des chaussettes et un imper ! J'ai aussi un gilet de secours !

Chez moi, il y a du chauffage.

Et aux infos, les gens du Sud sont sous le soleil !

Y'a pas de justice...

Alors, je répète, à qui dois-je me plaindre ?

En plus, j'ai une migraine, et ma prose s'en ressent.

Et puis j'ai repris un kilo...