Me voici donc tout étourdie et de retour parmi vous, chères amies. Je ne l’aurais pas cru pour tout vous dire. Au moment où j’ai arrêté de bloguer, j’étais franchement à saturation de notre petit monde confiné, intéressée par d’autres choses (Je vous raconterai ça un jour : Petits arrangements et  grands drames dans la fandom), constatant peu à peu que FB tuait les relations avec mes copinautes.

 

 

Ainsi donc, certaines ici m’ont fait la grâce de demander des nouvelles de la petite famille du Donjon. Et bien, elle va bien. Clochette est désormais une grande fille de 10 ans, au sens propre (1m55, WTF !!) qui évolue doucement vers les prémices inquiétantes de l’adolescence. Elle est intelligente, douée et n’en pas douter, la meilleure fille du monde (Et c’est sa mère qui vous parle). (En toute objectivité bien sûr). Elle a –presque- laissé de côté les Barbie, est fan des séries pour ados de Disney et, Dieu merci, n’est pas amoureuse de Justin Bieber.

 

 

Pirate est toujours un Pirate, qui plus est balafré du genou, ouvert jusqu’à l’os sur toute sa largeur au mois de juin. J’ai appris récemment que la cicatrice ne se résorberait sans doute jamais, ce qui m’a fait beaucoup de peine, mais qui remplit de fierté notre blessé de guerre. Il a maintenant 8 ans, et est toujours le même petit garçon câlin, remuant et peu avare de bons mots. Depuis 15 jours, il a été obligé d’admettre, à son grand regret, qu’il ne croyait plus au Père Noël.

 

 

Barbe Bleue est toujours terriblement occupé, voire absent, fan du RC Lens, et a persisté dans sa décision d’arrêter de fumer. Je ne saurais dire si cette admirable constance est due à une dose d’entêtement peu commune, pour une fois appliquée à bon escient, ou s’il s’agit d’une simple motivation économique.

 

 

Quand à moi… Et bien, ni pire ni mieux qu’avant, j’aime toujours autant les parenthèses et les digressions, toujours entre deux régimes et deux bouquins, enrichie d’expériences d’écriture qui vous arracheraient des fous rires nerveux, d’un goût nouveau pour les films et séries en VO, de quelques amitiés, et espérons-le, d’un peu de sagesse…

 

 

D’ailleurs, pour vous prouver cette nouvelle sagesse, je vous narrerai très prochainement mes toutes nouvelles résolutions estampillées 2011.

 

 

… Mais en fait, j’ai décidé de ne pas en prendre…

 

 

Qui sait, c’est peut-être le meilleur moyen de les tenir ?