livres dans chambre 2

Autant le dire tout de suite : Je ne sais pas ranger...

Quand j'étais enfant, ma chambre ressemblait un peu à la photo ci-dessus. Force est de constater que le Jeunôme a su appliquer une croissance exponentielle au potentiel que je lui ai légué.

Ainsi que son père. Qui croit qu'il a rangé quelque chose quand il a remis un téléphone sur son socle, mais qui n'a pas encore compris que des chaussures de jardin alignées sur un seuil de porte empêchaient les autres de passer et qu'il fallait les poser dans le petit casier prévu à cet effet, juste à côté. (Ceci était ma minute d'exaspération personnelle).

En grandissant/vieillissant, j'ai étendu mon dawa-powa à mon studio d'étudiante puis de jeune travailleuse, puis à un appartement plus grand, puis enfin, à une maison toute entière.

Rassurez-vous, les principes essentiels de l'hygiène sont parfaitement respectés, le linge est repassé (Pas par moi hinhinhin), tout est propre. Mais pour le reste...

Mes tables de salon et de salle à manger, malgré de constants efforts de remise à jour, sont envahies perpétuellement de courrier, de magazines pas encore entièrement lus, de papiers que je ne sais pas où mettre, de linge repassé-mais-pas-rangé, de clefs, de chargeurs divers et de tout un tas de choses étranges (Récemment, une paire de chaussettes de la Greluche a traîné une journée entière sur la table basse, malgré 5 remarques de ma part visant à l'éradication de cette infamie).

J'en suis venue à regretter d'avoir une cuisine suffisamment grande pour qu'on y mange, en me disant que si nous avions mangé sur la table de salle à manger, nous aurions bien été obligés de la débarrasser. (Même si Barbe Bleue, qui laisse traîner ses affaires partout, est intimement persuadé que la maison est rangée et qu'il y est pour beaucoup). (Il a rangé le téléphone 2 fois cette semaine).

Et puis mon amour du rangement fait des ravages sur la partie administrative de notre vie. Ma principale initiative ayant consisté en l'instauration d'une grande pochette A traiter/A ranger. Puis de 2, la première étant remplie.

J'oublie la plupart des rendez-vous médicaux de la famille, faute de me rappeler de les prendre au moment où je peux le faire. (C'est à dire pas au bureau, je n'aime pas qu'on m'entende). (Et puis, de ma timidité maladive d'enfant me reste une sainte horreur de parler au téléphone).

Même ma boite mail familiale me fait peur. Je n'y retrouve pas mes petits, bête que j'ai été de ne pas avoir de boite mail dédiée aux pubs en tout genre. Du  coup je n'ose l'ouvrir que rarement.

Assez curieusement, cette propension au désordre ne se ressent absolument pas dans ma vie professionnelle. Je suis contrôleur de gestion. Avec tout ce que ça implique en termes de rigueur, de méthode et d'organisation. Ce qui ne me pose aucun problème. Je suis même assez connue pour mon côté maniaque en termes d'analyse et de recherche d'efficience. Un comble pour une littéraire comme moi.

Bref, je suis une montagnes de contradictions sur pattes.

Mais petit à petit, une tendance se dégage.

Je me mets à ranger.

Depuis presque 1 an, j'établis les menus pour la semaine en même temps qua ma liste de courses, ce qui me permet de ne pas acheter trop et n'importe quoi, d'avoir des menus plus variés et  riches en légumes (La première motivation) et de ne plus me poser de questions le soir, quand je dois jongler entre ma propre fatigue, les activités des enfants et les préparations culinaires... sachant qu'il y a des jours où on ne peut même plus manger ensemble...

Hier, j'ai commencé à rattraper un an de rangement de papiers administratifs.... Oui, un an. Mais il ya un an, j'avais mis en place des boites à archives dédiées. Ce qui était déjà un grand pas. Maintenant, je les remplis. Hourra !

Je lis des sites dédiés au rangement, et je lis des bouquins sur le même thème... (A noter que le seul truc rangé dans mon ordinateur, c'est ma bibliothèque Calibre) (Les possesseurs de liseuses comprendront).

 A une époque, je m'étais intéressée aux flyladies, mais à mon avis, c'est impossible à mettre en place pour quelqu'un qui travaille ! J'ai déjà récupéré 2 ou 3 idées chez Magalie, et notamment les 15 minutes de rangement par jour, qui commencent à changer ma vie. Et puis, j'ai imprimé une to-do list dédiée au ménage de printemps... Déjà un tiers des items sont cochés.

Bref, je suis sur le bon chemin...

En admettant que je ne me crashe pas en plein vol à me rebeller ainsi contre ma nature profonde. A vrai dire, les environnements trop bien rangés et trop dépuillés me mettent mal à l'aise.

Allez, soyons fous, je refais le point ici le mois prochain ?

 

Edit Je viens de vivre un ntense moment de soulagement en tapant les mots chambre enfant mal rangée sur Google Images pour illustrer cet article. Je me sens beaucoup, beaucoup, beaucoup moins seule... (Finalement, c'est peut-être moi qui suis normale ?).