courgette amoureuse

La courgette va bientôt partir en vacances, ce qui est forcément une bonne nouvelle, même si un vilain sort sur lequel je ne vais pas m'attarder va me priver des 3 jours de thalasso tant rêvés. Barbe Bleue est sur l'affaire, et je lâche prise et le laisse faire.

Cette année, point d'amis. Ma chère amie va tant me manquer. Et des envies différentes dans la famille du Donjon. Lassitude d'une routine trop établie ? Enfants qui grandissent ? parents qui vieillissent ? Chacun a ses envies et les vivra au jour le jour. Sans montre, sans obligations, et je sais que je suis celle qui lâche prise le plus difficilement... Au programme, sport, marchés, lecture, pêche, balades. Rien d'exceptionnel, vraiment, mais pour une fois, vivre totalement sans programme sera une expérience presque inédite.

Bon, le sport c'est à 9H, sur la plage... Quand même...

Je vois ce midi une diététicienne, dont je ne suis pas les conseils pourtant mesurés et censés. Il y a quelque chose qui cloche, chez moi. Une tendance à l'excessif, même si les pulsions ont quasi complètement cessé.

Hier midi, j'ai fait un tour de boutiques de vêtements. et je n'ai rien acheté. non par manque d'envie, mais faute de savoir choisir. Mon style habituel est assez classique, avec souvent un détail original ou carrément foufou. Je suis souvent en robe ou en jupe, dans des coupes droites qui vont bien à mes kilos excédentaires. Or, ce qui m'attire actuellement, ce sont à la fois toute cette mode bohème qui va si bien à Donzelle et si mal à moi, et la mode col claudine/pantalon cigarette, qui me va beaucoup mieux mais qui me parait être juste une avanie de mon style habituel, en partie dicté par les exigences du métier, il faut dire.

... Un contrôleur de gestion s'habille strictement pour être pris au sérieux... Et c'est vrai...

Mais je vais peut être retourner aux Ressources Humaines, donc, à voir, si ça s'accorde avec les franges et les fleurs... J'ai déjà les gardianes...

Cette envie de mer ne me quitte plus, et eux de la famille qui ont quitté la région parisienne pour la région de Bordeaux n'améliorent pas mon envie d'ailleurs...

Mes parents vieillissent beaucoup désormais. Anticiper les inquiétudes qui commencent fatalement à se faire jour n'améliore pas les choses. Nous avons longtemps formé un trio, eux et moi, et j'ai du mal à ne pas être dans l'assistanat qu'on ne me demande pas. 45 minutes entre chez moi et chez eux, ça parait court, mais c'est loin, quand les gens commencent à approcher 80 ans.

Pour l'instant, ce sont les vacances.

A la rentrée, le cours de yoga, les inquiétudes de boulot, les débuts d'une lycéenne qui a 15 ans depuis 3 jours, un quasi-bébé qui rentre en 4ème (Rendez-moi mon petit garçon), les aspirations à la sérénité, la reprise du tri de la maison (Un vrai bonheur, une semaine sans sac de 30 litres à jeter ou donner est une semaine perdue). Peut-être Barbe Bleue passera-t-il à la phase action, soit sur le projet cuisine d'été, soit sur le projet carrelage ? (On peut rêver). Et peut-être que Soeur Anne prendra enfin tous les rdv médicaux en retard... (On peut rêver encore plus).

Mais pour l'instant, la mer est là, et me tend les bras.

Bonnes vacances, rendez-vous à la fin du mois !

 

coeur 2