sérénité

On dit souvent que  notre vie se décompose en cycles, de 7 ou 9 ans, suivant les théories.

Il est bien clair que certains développements de ces théories sont à prendre avec des pincettes, mais il n'en reste pas moins que la décomposition en cycles n'est que le résultat d'une observation commune à beaucoup de personnes.

En ce moment, depuis plusieurs mois  en fait, je sens, je sais, que ce changement de cycle est en train de s'accomplir. Et que les effets en sont très bénéfiques sur les habitants du Donjon. Barbe Bleue, cet être secret pour tout ce qui est important,  se confie bien plus et les enfants, les adolescents, sont dans un dialogue ouvert. Bon, il est évident qu'ils restent des adolescents, êtres oh combien irritants et incompréhensibles par moments, mais oh combien attachants à bien d'autres moments, qui se jettent sur vous pour vous faire un gros câlin ou qui viennent vous raconter d'un air grave et mystérieux quelque peccadille qui prend des proportions énormes à cet âge où tout est important.

De cela, je remercie le hasard ou le destin, voire même ma propre volonté,  qui ont mis sur mon chemin une sophrologuue éclairée, un professeur de yoga dans l'écoute vigilante et sereine, une amie qui chemine et réfléchit elle aussi, trois autres amies qui sont dans l'être et non pas dans le paraître.

Tout cela est bien confus, mais il me semble qu'il serait temps de se dépouiller de l'accessoire, pour aller vers l'essentiel. Le chemin est douloureux parfois, souvent même, l'être humain ayant une propension naturelle à aller vers le plus facile, plutôt que vers la remise en question.

Je sais que je me suis souvent trompée, sur les gens, sur les situations. Petit à petit, j'essaie d'intégrer les bases de la sérénité.

Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
D'accepter
Les choses que je ne peux pas changer,
Le courage
De changer les choses que je peux,
Et la sagesse
D'en connaître la différence.